Golfe-du-Saint-Laurent

La MRC du Golfe-du-Saint-Laurent compte une population d'environ
5 000 personnes entre Kegaska et la frontière du Labrador, dont plus des deux tiers utilisent l'anglais comme première langue officielle parlée. De petits villages regroupés en cinq municipalités jonchent ce territoire isolé accessible principalement par avion ou par bateau.

Historiquement, l'économie de la Basse-Côte-Nord reposait surtout sur l'industrie de la pêche, mais son déclin a fait place graduellement à des projets visant la valorisation des ressources naturelles et le développement d'attraits touristiques. Les secteurs de la santé et de l'éducation sont les principaux employeurs de la MRC. La foresterie et les petits fruits contribuent aussi à l'économie de la région.

Depuis la fin de 2013, le village de Kegaska est relié à la route 138. À l'est du territoire, Blanc-Sablon est aussi relié au réseau routier du Labrador et à Terre-Neuve, par traversier.

La Basse-Côte-Nord est un milieu rêvé pour ceux qui veulent vivre intensément, relever des défis et partir à l'aventure. Pour les amateurs de plein air et de sports d'hiver, le terrain de jeux est grandiose. Dépaysement assuré, paysages hors du commun, immensité du territoire, aventures mémorables garanties!

Dans certains secteurs d'activité, notamment en santé et services sociaux, des primes d'éloignement sont disponibles et des logements de fonction sont offerts.

Au nombre des activités de loisirs : hockey, motoneige, chasse et pêche, marche dans des sentiers balisés, kayak de mer ou de rivière, trappe, ainsi que des fêtes locales et des occasions d'apprendre à bricoler, à créer, à pratiquer le yoga ou apprendre de nouvelles langues. Sans oublier les repas improvisés entre amis avec au menu du poisson frais ou des fruits de mer à peine sortis de l'eau.

Venez vivre au rythme de la Basse-Côte-Nord!

La Basse-Côte-Nord est isolée du reste du Québec. Les denrées y sont acheminées par bateau ou par avion. L'hiver, les différentes localités sont aussi reliées entre elles par la Route blanche, une piste de motoneige entretenue par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports. Par ailleurs, le service d'Internet à haute vitesse n'est pas disponible dans toutes les localités.